Loretta Rossi, Peintures & dessins

Exposition à la biennale d’Autun du 15 au 26 juillet 2019, chapelle Saint-Antoine.

Le pouvoir de dissiper les brumes
Installation photographique et sonore
(2003 – 2018)
95 photos noir et blanc, rehaussées d’encre, contrecollées sur carton
plume noir. 22 cm x 32 cm.

« Le pouvoir de dissiper les brumes » est au départ une installation photographique. Elle naît d’une rencontre : celle de Loretta Rossi avec des femmes âgées, rencontrées lors de visites en tant que bénévole, chez les Petites Sœurs des Pauvres à Paris.
L’amitié et la confiance qui ont suivi ont permis la réalisation de ce projet artistique qui explore le thème de la puissance de la prière collective.
Des mains de femmes, des mains de femmes âgées, des mains intenses comme la vie de celles à qui elles appartiennent. Des mains jointes dans un geste simple, une multitude silencieuse qui évoque la puissance de la prière, puissance que Dante exprime ainsi dans ces vers du Paradis (chant XXXIII : « le pouvoir de dissiper les brumes »).
L’installation photo a été présentée une première fois en 2003 dans une des chapelles de l’église Saint-Sulpice à Paris.
Dans sa version actuelle l’installation de photos est accompagnée de « Still life » une musique originale du percussionniste Guillaume Pierrat.
Les textes lus par Loretta Rossi en français et en italien sont tirés de la troisième partie du Paradis de la Divina Commedia (chant XXXIII).