Loretta Rossi, « Fleurs d’obscur » (2017)

« Or,îlot, astres », anagramme de Loretta Rossi, est le titre d’une ode de Claude Pradère à l’artiste aimée. Dix-huit œuvres sur papier de la série « Fleurs d’Obscur » accompagnent le texte. Cette rencontre non préméditée de mots et d’images met le lecteur-regardeur en présence d’un ensemble d’une étrange harmonie. On découvre de page en page des créatures végétales inattendues, inconnues, nées de l’inconscient de l’artiste. C’est de cette source qu’elle appelle son « cosmos intérieur » que lui parviennent les pulsions, les vibrations, les ondes à transformer en images.

> Voir l’ensemble de la serie